Les prestations au-delà de la retraite

L’âge prescrit pour solliciter la liquidation d’une pension de retraite est à 62 ans. Comment se déroulent les prestations au-delà de retraite ?

Les prestations en cours de retraite

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

N’oublions évidemment pas l’essentiel, à savoir les versements effectués régulièrement par la caisse au profit de ses retraités.

Ces arrérages sont généralement envoyés tous les trois mois, ce qui introduit un changement sensible dans la trésorerie des intéressés.

Les prestations au-delà de la retraite

L’affilié qui décède avant sa retraite ou au cours de cette dernière est titulaire d’un certain nombre de points.

Ces points ne sont pas entièrement perdus. Ils vont en effet permettre, sous certaines conditions, à la veuve ou au veuf de l’affilié(e), ou encore à ses enfants mineurs, de percevoir une partie de la retraite à laquelle ils donnaient droit.

Cette partie de retraite, versée à la veuve, au veuf ou aux enfants de l’affilié(é) s’appelle la “retraite de réversion”.

La pension de réversion

La pension de réversion

Son calcul  et ses conditions d’attribution diffèrent selon les régimes – vous l’aviez deviné.

Chaque régime définit de même ce qu’il y a lieu d’entendre par veuf ou veuve : durée du mariage, non-remariage, absence de concubinage notoire, lequel fait souvent perdre les droits à réversion, la morale donnant alors la main à la Finance.

Il est à noter que les droits des veufs en matière de réversion sont assez fréquemment faibles, nuls ou, du moins, inférieurs à ceux de la veuve.

L’inégalité entre l’homme et la femme ne joue pas toujours dans le sens que l’on prétend.

Le droit du veuf ou de la veuve

Enfin, il faut savoir que si l’affilié(e) meurt avant sa retraite, le droit du veuf ou de la veuve ne s’ouvre pas nécessairement aussitôt.

Il faut généralement que l’une au moins des trois conditions suivantes soit remplie :

  • le bénéficiaire potentiel doit avoir atteint un certain âge, fixé, selon les régimes, entre cinquante et soixante ans
  • être invalide
  • ou encore avoir deux (ou trois) enfants mineurs (ou de moins de 21 ans) à charge

Conséquence pratique : il arrive que la retraite de réversion soit suspendue entre le moment où l’aîné des deux enfants à charge atteint 18 ou 21 ans et celui où sa mère parvient à l’âge requis.

Seule l’assurance décès, contractée éventuellement sous forme de “rente de veuve”, peut pallier cette lacune de la protection.

Quant aux enfants, ils ouvrent généralement droit à une augmentation de la retraite de réversion ou à des prestations particulières.

La revalorisation des retraites

Le principe même des retraites par répartition – et c’est là leur principe mérite – permet de revaloriser régulièrement les arrérages, de même que l’ensemble des prestations servies.

Retraites par répartition

Retraites par répartition

Chaque année, souvent deux fois par an, la valeur des points de retraite sera revue par les instances suprêmes de chaque régime de retraite. Les retraites sont réévaluées en proportion.

Jusqu’ici, les points des grands régimes ont toujours marqué une tendance à la hausse. Aussi celui des cadres : en prenant pour base 100 l’année 1960, on trouve l’indice des prix à 279 en 1977 et le point cadre à 423.

Touchons du bois !

Ajouter un commentaire