Le bourse de l’âge d’or et les artistes retraités

Pour obtenir les bourses de l’âge d’or, les candidats doivent être âgés de 60 ans ou plus et présenter un projet d’intérêt général en voie de réalisation.

Les bourses de l’âge d’or

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Elles peuvent être attribuées à deux titres :

  • soit pour un projet personnel au service d’un intérêt général
  • soit pour une participation à des stages de formation

Cette formule intéresse donc tous ceux ou celles qui désirent être amenés à assumer des responsabilités dans des organismes à vocation sociale – participation à des stages d’animation, de préparation à la retraite, ou a des rencontres tendant à développer la vie associative, etc. – car la bourse leur permettra de régler leurs frais de stage.

Le montant des bourses est de l’ordre de 495,47 €. A défaut d’apporter une aide substantielle, cela peut être l’occasion d’un excellent passe-temps.

Le groupe artistique des anciens du spectacle

Constitué dans le cadre de l’action sociale des caisses de retraite du spectacle et composé d’environ une centaine de personnes prêtant leur concours bénévolement, il connaît un succès qui s’intensifie chaque année.

Il se propose :

  • de permettre aux artistes professionnels retraités – comédiens, musiciens, chanteurs, chansonniers, variétés, etc. – de ne pas perdre contact avec leur ancien métier
  • et de faire bénéficier les retraités d’autres professions de spectacles de choix adaptés à leurs goûts

Cette animation présente un intérêt réciproque et évident, tant pour les artistes que pour leurs spectateurs.

Le développement des initiatives de ce type sera sans doute de mieux en mieux encouragé dans l’avenir, car le gouvernement entend promouvoir une véritable “aide aux loisirs” par l’intermédiaire du FIC (Fonds d’Intervention Culturelle).

Le FIC

“La recherche du FIC dans le domaine des personnes âgées est conduite par la pensée que les retraités – du troisième âge et du quatrième âge – ont un rôle important à jouer dans la société” – explique une circulaire officielle.

Porteurs d’un certain “savoir-faire” et d’une expérience de vie, ils ont une vocation originale dans la perspective d’un développement global. C’est ainsi que, si les actions réalisées avec le concours du FIC intéressant d’une manière exclusive les personnes âgées sont peu nombreuses, de multiples projets ont inclus cette dimension.

Cette recherche, ajoute la même circulaire, sera accentuée durant les mois qui viennent, le FIC ayant convenu avec le Secrétariat d’État à l’Action Sociale de privilégier les projets qui favorisent la rencontre des différentes générations, dans une même action culturelle : sensibilisation aux différentes formes de l’art et à l’environnement, recherche d’une qualité de la vie, lien entre la culture, le tourisme et l’environnement, appropriation de l’espace par les habitats, nouvelles formes de diffusion culturelle, expression culturelle dans les milieux défavorisés, animation de quartier, etc.

Le FIC

Le FIC

Parallèlement, des actions expérimentales seront menées dans des milieux très différents (milieu rural, milieu citadin – par exemple) où seront particulièrement “réfléchis” les problèmes des personnes âgées en liaison avec les collectivités locales.

En dépit d’une langue contestable, le FIC va très certainement avoir, dans un proche avenir, une certaine influence et les personnes intéressées peuvent se mettre en contact avec lui par le truchement du ministère des Affaires culturelles.

Ajouter un commentaire