Le régime de retraite de la CNRO

La CNRO est une institution professionnelle ARRCO pour le bâtiment et travaux publics. Quelle est la structure de la régime de retraite de CNRO ?

Conditions d’ouverture des droits

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Participants

Retraite normale : 60 ans, ou 65 ans en cas d’inaptitude reconnue par la sécurité sociale ainsi que pour les titulaires de la carte nationale de déporté ou interné.

Retraite possible avant 65 ans (sous certaines conditions) pour anciens combattants et prisonniers de guerre, sans application de coefficients d’anticipation.

Minimum d’âge : 60 ans avec application de coefficients d’anticipation.

Veuves

Avoir 50 ans ou sans condition d’âge si invalide ou 2 enfants âgés de moins de 21 ans à charge au décès du participant.

Moins de 50 ans avec un enfant à charge. Suppression si remariage.

Veufs

Avoir 65 ans ou sans condition d’âge si inapte ou invalide. Suppression si fin d’invalidité. Suppression si remariage.

Orphelins

Être orphelin de père et de mère et avoir moins de 21 ans. Allocation maintenue à l’enfant infirme ou incurable.

Niveau des droits

Participants

Anticipation, coefficients :

  • à 60 ans : 0,78
  • à 61 ans : 0,83
  • à 62 ans : 0,88
  • à 63 ans : 0,92
  • à 64 ans : 0,96

Pas de majoration pour ajournement au-delà de 65 ans, mais dans ce cas le participant continue à acquérir chaque année des points de retraite qui se cumulent avec ceux précédemment acquis avant cet âge.

L'âge de la retraite

L’âge de la retraite

Veuves

  • 60 % de l’ensemble des points du participant, majorations éventuelles comprises et sans tenir compte du coefficient d’anticipation appliqué aux droits du participant
  • 10 % des points du participant, majorations éventuelles comprises.

Veufs

60 % des points de la participante, majorations éventuelles comprises et sans tenir compte du coefficient d’anticipation appliqué aux droits de la participante.

Orphelins

1/3 des points du participant à chacun, majorations éventuelles pour âge et ancienneté comprises, sans tenir compte du coefficient d’anticipation appliqué aux droits du participant.

Entrée en jouissance

Participants

A la cessation d’activité salariée dans une entreprise du bâtiment.

Premier jour du mois civil suivant le dépôt ou la cessation d’activité.

En cas de reprise dans une entreprise adhérente au régime, aucune cotisation n’est due et aucun droit ne peut être acquis.

Veuves

Si 50 ans ou plus, ou invalide ou 2 enfants à charge :

  • veuve du participant : premier jour du mois civil suivant le décès
  • veuve du retraité : premier jour du trimestre de paiement suivant le décès
  • dans le cas contraire : premier jour du mois civil suivant 50 e anniversaire ou invalidité

Veufs

Si 65 ans ou plus, ou invalide, ou inapte :

  • veuf de participante : premier jour du mois civil suivant le décès
  • veuf de retraitée : premier jour du trimestre de paiement suivant le décès

Orphelins

Premier jour du trimestre de paiement suivant celui du décès du dernier conjoint.

Paiement des allocations

Participants

Pour les participants, c’est par trimestre et d’avance.

Veuves

Pour les veuves, c’est par trimestre et d’avance.

Veufs

Pour les veufs, c’est par trimestre et d’avance.

Orphelins

Par trimestre et d’avance.

Les orphelins

Les orphelins

Validation des périodes d’interruption

Pour les participants :

  • maladie ou accident de plus de 3 mois
  • invalidité
  • périodes de guerre en 14-18 et en 39-45 sous réserve de satisfaire à certaines conditions
  • chômage indemnisé par ASSEDIC depuis le 1-10-67
  • maladie de moins de trois mois indemnisée par la C. N. P. O. au titre des indemnités journalières (régime mensualisation)

4 commentaires

  1. paul sand
  2. itey
  3. duquesnoy

Ajouter un commentaire