La retraite : c’est quoi exactement ?

L’idée de retraite renferme des idées de grande importance. A cet égard, une question arrive parfois dans l’esprit : comment préparer, calculer et réussir sa retraite ?

La notion de retraite

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Un programme, sans doute, mais dont l’étude conditionne en partie le succès d’une période de notre vie que l’on dit à tort inactive.

A vingt ans, on se prépare aux divers examens qui sont censés ouvrir les portes de l’âge de l’adulte et de la vie professionnelle.

Qu’il n’existe rien de tel pour le troisième âge ne constitue pas une raison pour que l’on ne s’y prépare point.

La retraite constitue l’ultime période de notre vie : ce n’est pas une raison pour la traiter comme la dernière.

La notion de retraite apparaît fondamentalement ambiguë puisqu’elle désigne à la fois l’état de celui qui a cessé son activité professionnelle et les subsides qu’il reçoit.

Elle le devient d’ailleurs de plus en plus dans la mesure où, le terme n’était pas protégé, il est parfois mis à toutes les sauces.

On l’utilise, d’abord, pour désigner les subsides versés à intervalles réguliers par ces organismes, en quelque sorte officiels, auxquels tout le monde s’adresse après avoir cessé de travailler, ensuite pour qualifier tout ce qui, de près ou de loin, ressemble à cette première catégorie de prestations.

Une compagnie d’assurances

Ainsi, une compagnie d’assurances désireuse de mieux placer certains contrats auprès de la fraction de sa clientèle qui approche ou a passé la cinquantaine les baptisera-t-elle “contrats de retraite” ; une entreprise offrant à certains membres de son personnel des subsides réguliers pour les aider à partir en retraite avant l’âge habituel les qualifiera éventuellement de prestations provisoires de retraite ; aujourd’hui l’UNEDIC – sorte d’organisme d’assurance chômage créé par les partenaires sociaux -, désireuse de concourir à la résorption du chômage, offre des prestations analogues qualifiées de “préretraite”.

De la sorte, tout n’est pas toujours bien clair dans l’esprit des futurs retraités qu s’interrogent sur leur avenir.

Catégorie de prestations

Il faut donc tenter, avant tout, de préciser qui est quoi.

A cet égard, il convient d’opérer une première distinction entre tout ce qui est à la fois obligatoire, collectif et viager – autrement dit prévu pour durer la vie entière – et ce qui est facultatif ou encore individuel ou provisoire.

Les prestations entrant dans la première catégorie constituent véritablement des retraites tandis que le reste mérite, à notre sens, d’autre dénominations.

La confusion

Voilà pour les principes. Nous verrons qu’il existe bien évidemment des organismes et des prestations qui se situent à la frontière de ces deux domaines pourtant bien distincts.

Ce n’est pas une raison pour entretenir la confusion. Gardons donc toujours présente à l’esprit la distinction entre l’obligatoire-viager-collectif d’une part, le facultatif et/ou provisoire d’autre part.

C’est dans la première catégorie – ou à la frontière – que l’on rencontre les régimes et les caisses de retraite.

forum de l'investissement

Ces dénominations recouvrent des réalités apparemment assez simples. Elles apparaissent pourtant plutôt difficiles à appréhender à compter du moment où l’on commence à pousser l’exploration dans cette jungle luxuriante et touffue que constitue le monde des retraites.

Ajouter un commentaire