Comment conserver les périodes de votre carrière pour la retraite

Comment mettre de l’ordre dans ses affaires de périodes de carrière pour une retraite plus heureuse ?

Quels sont les périodes de votre carrière à noter ?

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Dans ce dossier, vous conserverez et vous noterez, pour chacune des périodes de votre carrière :

  • les dates de début et de fin de période
  • le nom et l’adresse de l’entreprise dans laquelle vous avez travaillé
  • l’emploi que vous y exerciez et la qualification obtenue
  • l’adresse du lieu de travail
  • l’activité de l’entreprise ou, mieux encore, son numéro INSEE devenu depuis “code SIRENE”
  • et le nom de la caisse de retraite à laquelle adhérait cette entreprise
Les périodes de votre carrière

Les périodes de votre carrière

Les trois types de pièces que vous ne devez jamais jeter

Devront également figurer dans ce même dossier trois types de pièces que vous ne devez jamais jeter :

  • l’ensemble des imprimés, relevés et lettres qui vous sont adressés par votre caisse de retraite (au moins pour ce qui vous concerne personnellement, car vous pouvez vous dispenser de garder le bilan annuel, le rapport moral, etc.)
  • les anciens bulletins de salaire
  • les lettres d’engagement ou de licenciement

Que cela ne vous effraie pas. En quarante-cinq ans de vie professionnelle – ce qui constitue pratiquement un maximum aujourd’hui – vous n’accumulerez jamais plu de 540 bulletins de salaire.

Comment s’informer sur sa retraite

Il n’y a pas de quoi remplir une armoire. La vie n’est pas si longue !

Cela fait, vous n’êtes pas encore paré pour le calcul. Avant de prendre un crayon et un papier, il convient de s’informer. Trois possibilités pour cela.

La première consiste à lire attentivement, à la lumière des explications fournies dans les précédents, les brochures explicatives généreusement distribuées par les caisses de retraite à leurs adhérents… qui les classent sans les lire.

Ces brochures indiquent les modalités de fonctionnement du régime et expliquent généralement comment calculer ses droits.

Elles présentent malheureusement parfois l’inconvénient d’être un tout petit peu hermétiques pour le profane.

Si vous ne comprenez pas, vous pouvez vous renseigner :

  • auprès du service du personnel ou du service social de l’entreprise
  • auprès des CICAS si vous êtes salarié
  • dans tous les cas, auprès de votre caisse de retraite

Les droits acquis

Toutes les caisses ont un service d’accueil où l’on est généralement très bien reçu. Là encore, se présentent parfois des difficultés de langage, les “préposés” jonglant avec des notions qui constituent “du chinois” pour le public.

La seule solution est alors d’insister, jusqu’à ce que l’on ait compris.

Ensuite, on pourra entamer le calcul proprement dit. Il s’effectuera en deux temps, respectivement consacrés à la détermination des droits acquis et à l’estimation des droits à venir.

Parlons du calcul. De façon générale, les caisses de retraite adressent à leurs adhérents des relevés de points ou d’annuités indiquant le total des points acquis par l’intéressé.

Il suffit alors de multiplier les totaux indiqués par la valeur du point ou par celle de l’annuité pour avoir le montant de la retraite que l’on percevrait si l’on quittait son activité professionnelle à l’instant même et à l’âge normal de la retraite. Ce n’est pas plus compliqué.

Ajouter un commentaire