Quelles activités peut-on pratiquer après la retraite ?

Dans la plupart des cas, la solution se trouve à portée de la main, circonstance qui nous empêche de la découvrir si nous n’exerçons pas notre attention.

Entretenir une petite maison

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

A cet égard, une anecdote en dit plus qu’une dissertation. C’était un photographe professionnel qui, pendant très longtemps, avait couru le monde et saisi sur le vif tout ce qui passait à sa portée.

Vint le moment où il décida qu’il était l’heure de faire halte. Pour bien vivre sa retraite, il acheta une petite maison, entourée d’un jardin. Dans celui-ci, il planta un arbre et, désormais, passa le plus clair de ses journées à l’entretenir, à l’observer, l’hiver derrière sa fenêtre, l’été sous un parasol, et à le photographier.

Entretenir du jardin

Entretenir le jardin

Ce sage avait trouvé un “hobby” qui le reposait de ses vagabondages passés tout en lui permettant de prolonger, presque sans frais, un métier qui lui tenait à cœur.

La vie en tant qu’une sorte de renouvellement perpétuel

La vie peut devenir une sorte de renouvellement perpétuel pour peu que l’on fasse preuve d’imagination créatrice – mais qui en manque vraiment ? – et de sens de l’organisation – dont chaque Français, cartésien de nature et de tradition, est abondamment pourvu, comme chacun sait, il faut savoir projeter, dans des schémas précis, les goûts et les aspirations personnels pour les concrétiser dans des activités bien déterminées dont le choix, la cadence, les points d’application seront fixés par une petite et simple “étude de marché”, laquelle aura pour but de déterminer le coût exact et réel de l’heure de loisir.

Les catégories de loisirs

Dans cet ordre d’idées, on distingue quatre catégories de loisirs :

  • les loisirs qui rapportent – ou plus exactement évitent certaines dépenses – comme le jardinage et le bricolage
  • les loisirs gratuits comme la promenade, les séances de salle des ventes, de conseils municipaux ou de tribunaux, la conversation entre amis, les spectacles gratuits tels que ceux de la télévision, etc
  • les loisirs peu coûteux, comme la lecture, la visite des musées, les séances de cinémathèque, les mots croisés, la T. V., la radio…
  • enfin, les loisirs habituellement coûteux comme les voyages ou les collections, etc

Encore que cette énumération soit tout à fait relative. La photo peut être terriblement onéreuse si l’on “bombarde” sans cesse les objectifs et si l’on fait développer et agrandir tous ses clichés.

La philatélie peut exiger une fortune si l’on recherche uniquement des timbres rares sans jamais revendre, et ne coûter pratiquement rien à celui qui chasse les anomalies dans les séries courantes et oblitérées.

La collection de livres, objets ou tableaux peut s’avérer hors de portée de celui qui ne possède pas des moyens considérables et représenter un coût horaire extrêmement bas pour l’amateur qui passe l’essentiel de son temps à fouiner. S’il est astucieux, il pourra même réaliser des profits non négligeables. On pourrait multiplier les exemples.

Le planning loisirs

Bien qu’en cette matière chaque cas soit donc particulier, on a toutes les chances d’obtenir le meilleur rapport prix-qualité-durée en considérant trois possibilités :

  • faire un planning
  • prendre contact avec un club du troisième âge pour s’informer des différentes activités qu’il propose
  • examiner sérieusement le problème du bénévolat, des voyages, du sport et de quelques autres activités

Ajouter un commentaire